Philippe HALICKI / ROMANS
P h i l i p p e 
HALICKI

ROMANS / NOUVELLES                                       
 


  • Toyota

    Les arbres se courbaient au-dessus de la route en guise de révérence. Leurs branches tortueuses se rejoignaient presque, ne laissant apparaitre qu’un trait de ciel crépusculaire au-dessus des cimes. La voûte végétale était toute entière recouverte de pétales blancs. De temps à autre, un sucre glacé et scintillant saupoudrait le sol. La lisière de la forêt, quant à elle, était sombre. Elle contrastait fortement avec la clarté environnante. Mais ce n’était pas l’obscurité inquiétante qui hante les nuits des enfants, non, celle-ci était apaisante. Elle semblait inviter à s’enfoncer en elle et à s’y perdre.
    Au détour d’un virage, une voiture était plantée dans un fossé.

    Les pétales de fleurs entraient dans l’habitacle par les vitres ouvertes, pour se déposer sur deux visages rougis de sang. La main du conducteur était crispée sur un morceau de tissu. Un mouchoir sur lequel on pouvait lire les initiales MV.

    Hong Kong

    Je me trouvais à bord d’un Boeing 777 à destination de Hong Kong. Je m’y rendais quatre à cinq fois par an, notamment à l’occasion des présentations des nouvelles collections de nos produits. Voilà quinze ans que j’avais lancé une petite entreprise de fabrication de jouets. Les affaires marchaient plutôt bien. Peu de temps après sa création, elle affichait même une rentabilité à deux chiffres. À trente-huit ans, je me retrouvais à la tête d’une belle petite fortune que m’enviaient bien des concurrents. Pourtant, l’idée d’avoir consacré un tiers de ma vie à développer cette société m’effrayait chaque jour un peu plus. Le temps semblait avoir filé aussi vite qu’une poignée de sable coulant entre les doigts. Pendant toutes ces années, personne n’avait partagé ma vie. Mon quotidien avait été

    cat

    Une route déserte, une voiture dans un fossé, deux morts.
    C’est sur cette introduction que démarre l’histoire de Mary, une quadragénaire à qui tout réussit.
    Elle doit son extraordinaire succès à un lourd secret enfoui dans les limbes de sa mémoire. Son passé va alors refaire surface et ébranler jusqu’à ses convictions.
    Plus rien ne sera jamais comme avant…

    Philippe HALICKI Une femme incolore

    
    Note : 0/5  pour  0 vote

    Une histoire troublante qui, au-delà des apparences, vous emmènera vers des horizons insoupçonnés.

  • L’interrogatoire

    Gendarmerie de Chorges au cœur des Hautes Alpes le 25 septembre 2025 à 09h32.
    L’unique haut-jour aménagé au fond de la pièce ne laissait apparaître qu’un petit bout de ciel. Les rayons du soleil y faisaient une timide percée, dessinant sur le sol en béton brut un rectangle de lumière.
    Contre les murs nus recouverts d’une peinture terne, sans doute un blanc délavé par le temps, s’adossait un mobilier réduit à sa plus simple expression. Il se résumait en une armoire métallique, grise et rouillée par endroits ainsi que quelques chaises en bois empilées dans un coin. Au milieu de la paroi était accrochée dans un cadre doré, une photo d’un général de gendarmerie en uniforme exhibant fièrement ses

    décorations. Au centre de la pièce trônaient une table et deux chaises. Sur l’une d’elle était assise une femme, les mains posées à plat sur ses cuisses, la tête penchée en avant. Ses cheveux blonds et hirsutes cachaient son visage. Elle portait une robe légère, blanche, maculée de boue et lacérée de toute part. Ses pieds nus et sales semblaient n’avoir jamais porté de chaussures.
    Ce qui intriguait le plus l’homme assis en face d’elle, c’étaient les tâches rouge carmin qui parsemaient son vêtement. La femme répondit à sa dernière question avec calme et détachement.
    — Je dois parler à Nicolay Kabolenski.
    L’homme portait un costume bleu impeccable et avait les cheveux gominés et parfaitement peignés. Une raie semblant tirée à la règle séparait sa chevelure aux deux tiers. Il se pencha en avant, les coudes posés sur la table et les

    mains jointes. Ses rides du lion marquées trahissaient son agacement. — Pour la dernière fois, pourquoi faudrait-il que nous contactions ce monsieur ?
    La femme releva la tête.
    — Je dois parler à Nikolay Kabolenski.
    Elle fixait l’homme de ses yeux clairs. Un regard translucide dénué de toute expression. Son visage ne trahissait aucune émotion, seuls les muscles maxillaires semblaient bouger, cantonnés à la seule fonction liée à la parole.
    L’homme se leva d’un bond, faisant basculer sa chaise en arrière.
    — Ecoutez Mademoiselle…
    — Mary, rectifia t’elle sur le même ton monocorde.
    Elle le suivait du regard.
    — Ecoutez Mary, si vous persistez à ne rien dire c’est la criminelle qui prendra le relais et croyez-

    cat

    Au CERN de Meyrin en Suisse une découverte majeure est sur le point de voir le jour.
    Dans le même temps, une femme maculée de sang est interrogée à la gendarmerie de Chorges, dans les Hautes Alpes. Aucun point commun ne semble relier ces deux événements et pourtant, deux destins sont voués à se croiser.
    Mais dans quel but ?

    Philippe HALICKI Détours vers l'impossible

    disponible en septembre 2020
    Note : 0/5  pour  0 vote

    Mon premier roman en cours de réécriture. Un réçit extraordinaire, entrez dans un monde onirique et fascinant.

  • En cours...

    cat

    Dans la ville de Sapporo, au coeur de l'Okkaido au Japon, existe une curieuse construction.

    Philippe HALICKI Histoire courte à Sapporo

    disponible en mai 2020
    Note : 0/5  pour  0 vote

    En cours de rédaction...


Libraires
Editeurs
Critiques littéraires
Lecteurs
Si vous recherchez un roman exaltant, un livre capable de tenir en haleine vos lecteurs, un recueil de qualité en mesure de susciter les passions, les discussions et de faire décoller vos ventes vous l'avez trouvé !
Plus sérieusement, le meilleur moyen de vous faire une opinion, c'est de me lire :D
Savez-vous que vous allez peut-être passer à côté d'un chef d'œuvre ?
Prendriez-vous le risque de voir partir une machine à cash chez vos concurrents ?
Pour vérifier le potentiel de ces romans c'est très simple, il vous suffit de les publier :)
Avec ces romans vous serez gâtés, plusieurs niveaux de lecture sont possibles. Du premier au quinzième degré vous serez happés par le contenu et ne lâcherez plus le livre une fois ouvert.
Bouffonneries que cela ? Inepties et fadaises ? Vérifiez !
Laissons de côté les critiques, analystes et autres formalistes pour nous concentrer sur l'essentiel : le plaisir de la lecture. Car c'est bien là le plus important.
J'ai placé le lecteur au centre de ces livres pour le tenir en haleine jusqu’à la dernière ligne.
Amis lecteurs, vous êtes ma raison d'écrire et sans vous, mes romans resteraient orphelins.